Menu

Jean GOGUEL

Rédigé le Jeudi 21 Janvier 2016 à 15:50 | Lu 270 fois


Jean GOGUEL (1908 – 1987)

Géologue et géophysicien Français, polytechnicien – ingénieur général du Corps des Mines, professeur de Géologie.

Auteur de L’HOMME DANS L’UNIVERS (1947)

Jean GOGUEL a donné son nom au prix décerné tous les 2 ans par le “ Comité Français de Géologie de l’Ingénieur et de l’Environnement » en mémoire de cet ingénieur géologue d’exception.
Auteur de publications scientifiques sur  la géologie, la géothermie, la gravimétrie et les modèles, il est considéré comme “ Le père de la géothermie française “
Lors de son éloge funèbre, Hubert PELISSONNIER disait de lui : «A travers ses critiques, Jean GOGUEL conservait toujours un grand respect d’autrui. Jamais il ne lui serait venu à l’idée d’imposer une volonté quelconque».
Cette phrase, issue du même éloge, nous a amenés à retenir cette personnalité comme emblème de notre cercle de réflexion :
« en 1985, le ministre du Redéploiement Industriel et du Commerce Extérieur lui demandait de présider le Groupe de travail sur le critère de choix des sites de stockage des déchets radioactifs à vie longue. Groupe de travail qu’il a présidé jusqu’à sa mort et dont le rapport final porte le nom de Jean GOGUEL ».

Reproduction de l’accord donné par les héritiers de Jean GOGUEL (mail du 10-10-2014 de Monsieur Bernard GOGUEL)
Cher Monsieur,
Tous mes frères et sœurs s’accordent à apprécier l’objectif pédagogique visé par votre projet de Cercle d’échanges et discussion sur le projet Cigeo, ouvert aux habitants de Meuse et de Haute Marne et non seulement aux élus comme le CLIS.
Nous sommes sensibles à l’idée de donner à ce « cercle » le nom de notre père Jean GOGUEL, et n’y voyons pas d’objection : cela honore sa mémoire, et rappelle son souci de rigueur scientifique et la hauteur de vues avec laquelle il a présidé le groupe de travail qu’il animait dans ses dernières années sur le Stockage des déchets radioactifs en formations géologiques – critères techniques de choix de site.
Notre accord vous est donc acquis.
Bien cordialement