Menu

Lettre à Jean-Pierre X

Rédigé le Mercredi 24 Août 2016 à 12:08 | Lu 355 fois

Le Groupe d'Animation du Cercle GOGUEL a jugé interessant de publier cette lettre par laquelle un de ses membres donne son avis de "Natif-Résident" sur l'atmosphère délétère qui est en train de s'installer dans la région de Bure en raison des évènements qui s'y déroulent autour du projet CIGEO .
Cette lettre est adressée à une personne qui, ayant hérité de ses parents une maison très agréable, proche de Bure, envisage d'y prendre sa retraite ( il a 67 ans ) mais hésite et se renseigne...

Les explications fournies n'engagent que leur auteur, mais nous les avons trouvées objectives .


Mon Cher Jean-Pierre

Tu m'as demandé, mardi dernier, ce que je pensais de ce qui se passe autour de BURE et du projet CIGEO. Je t'ai répondu rapidement, mais ta question mérite mieux qu'une explication téléphonique.
C'est l'objet de cette lettre.
En effet, ayant fait partie des 31 conseillers généraux qui ont voté (unanimement) l'accueil de I'ANDRA en Meuse, et surtout, ayant été pendant 18 ans le conseiller général du canton de BURE, j'ai le devoir de continuer à observer attentivement le cours des choses, même si, maintenant, je ne peux plus l'influencer...
Le fond de ta question était, si j'ai bien compris :

QUEL EST L'IMPACT SUR LA POPULATION LOCALE DES CONFRONTATIONS VIOLENTES QU'ON OBSERVE ENTRE L'ANDRA ET LES OPPOSANTS À CICÉO ?

Pour répondre à ta question, je pense qu'il faut tenter de définir comment les uns et les autres sont perçus, ici, par la population.

1 - LES OPPOSANTS

Ils font des efforts louables pour s'intégrer au paysage. Mais leur mode de vie, leurs origines (très peu d'entre eux sont de la région) et surtout la violence dont ils ont encore fait preuve récemment interrogent et inquiètent beaucoup la population.
L'énorme présence des forces de l'ordre, corollaire du comportement des opposants, rassure quelques rares personnes (surtout âgées), indispose certains qui sont régulièrement contrôlés, mais surtout contribue à installer un climat de malaise : les gens s'attendent à ce qu'il se passe des choses graves, mais comme ils ne savent pas quoi, cela les inquiète encore plus.Enfin, leur bon sens les amène à se demander COMBIEN CA COUTE ? Les hommes, les véhicules, les hélicoptères : il est vrai que la note doit déjà être salée !
Je te livre la réflexion d'un agriculteur, récemment, parlant des opposants. QUI PAYE ? Certainement pas les opposants :"Ils disent que c'est pour nous qu'ils font tout ce cirque ! C'est comme si DAECH disait qu'il défend l'Islam !"

2- L'ANDRA

Missionnée par le gouvernement en 1991 puis en 2006 pour apporter la DEMONSTRATION de la sûreté d'un stockage profond, A MON AVIS, l'ANDRA est en droit d'affirmer, SOUS SA RESPONSABILITÉ, que l'ensemble des hypothèses résultant de ses travaux de recherche (depuis 25 ans) concourt à accréditer la faisabilité d'un stockage sécurisé autant que possible dans l'état des connaissances actuelles. MAIS PAS PLUS.
Je tiens d'ailleurs à te redire ce que je t'ai dit au téléphone : le service Recherches et Développement de I'ANDRA a fait un effort considérable de communication en venant rencontrer dans le cadre du Cercle GOGUEL, des habitants soucieux (peut être plus que d'autres) de tenter de comprendre ce qu'il se passera dans les siècles à venir, à l'interface du stockage et de NOTRE terre ! Ce n'était pas facile pour eux mais ils l'ont fait.
Et ce que je trouve surprenant, c'est que les scientifiques opposants au stockage, qui ont eu accès à ces conférences filmées au travers d'internet, n'ont, à ma connaissance dénoncé aucune inexactitude ni contre-vérité dans les affirmations de l'ANDRA.
Je t'ai parlé ici de l'aspect le plus valorisant de I'ANDRA !
En négatif, il y a bien des choses à dire...

L'ANDRA EST UN BULLDOZER !

Dotée de moyens considérables, elle avance avec une brutalité que voudrait atténuer le gros chéquier dont le bulldozer est équipé à l'AVANT ! Si le chéquier était à l'arrière, on pourrait penser qu'il sert à indemniser les dommages subis par la population, mais à l'avant ??.... Il serait souhaitable que I'ANDRA comprenne que tout ne s'achète pas, y compris les voix des électeurs, et que, à quelques individualités près, I'ANDRA n'est absolument pas intégrée au territoire. Dès lors, les réactions de rejet sont compréhensibles et prévisibles.

L'ANDRA EST TRÈS SECRÈTE

Pour la population locale, il est désagréable, voire inquiétant, de voir démarrer des travaux importants sans savoir à quoi ils servent, jusqu'où ils vont, et tout cela alors qu'on parle toujours d'une demande de création qui interviendrait en 2018 !
Je pense - et je te l'ai déjà dit - que si les 31 conseillers généraux qui ont voté en 1994 avaient su que I'ANDRA, discrètement, j'allais dire sournoisement, se rendrait propriétaire de 3500 hectares ! Nous aurions regardé les choses de beaucoup plus près ! Et qu'on ne me fasse pas croire que ces acquisitions ont été rendues nécessaires par les recherches conduites !
 

L'IMAGE DE L'ANDRA EST TRÈS DEGRADÉE

Bien sûr ; les attaques dont ils font l'objet sont souvent exagérées et parfois "en dessous de la ceinture" !.. Mais il en reste toujours quelque chose. La précédente Directrice Générale de I'ANDRA disait un jour chez moi "je n'ai pas l'intention d'installer CIGEO avec l'aide des CRS". Il semblerait bien que cette vision des choses ne soit plus d'actualité! Hélas !
Les dirigeants de l'ANDRA qui font "reconnaître une erreur d'appréciation" à propos de BOIS LEIUC par le Directeur de SOULAINES : c'est affligeant ! Ancien et nouveau directeur en vacances tous les deux à ce moment là ! De qui se moque-t-on ?
De plus, parler d'une erreur d'interprétation du code forestier, c'est une litote : le bulldozer en a fait d'autres en matière de maîtrise foncière ! …

Bref, comme tu peux le voir, les maladresses des uns confrontées à la détermination des autres laisse hélas prévoir des situations bien compliquées et traumatisantes pour les habitants du secteur, calmes par culture et attachés à ce calme.
Je suis formel sur un point : ce n'est pas la cupidité qui les a poussés à accepter que des recherches soient menées ici - même si ils n'ont pas été insensibles au développement promis. Leur sens civique a pesé dans leur appréciation, car ils ont considéré que l'opportunité géologique n'était pas leur propriété mais une priorité nationale.
Ramener le calme ne va pas être chose facile, mais si les gens ici retrouvaient la confiance que I'ANDRA leur a fait perdre par ses méthodes brutales et si les opposants cessaient de brandir le prétexte de l’Écologie pour dissimuler leur goût de l'anarchie, nous pourrions encore retrouver un vrai plaisir à vivre ici !
Il faut même craindre maintenant que I'ANDRA (et surtout les pouvoirs publics responsables de I'ORDRE) se servent des actions violentes des opposants pour justifier – a posteriori - les maladresses antérieures dans la gestion de ce dossier qui aurait mérité plus de doigté.
J'ai été un peu long, pardonne-moi ! Et encore, je n'ai pas tout dit !!

Bien Amicalement
Jean-François RENARD
9 petite rue
55290 Biencourt sur Orge