Menu

Observations sur le rapport n°10 de la Commission Nationale d'Évaluation

Rédigé le Samedi 1 Octobre 2016 à 22:03 | Lu 272 fois

Le groupe d'animation du Cercle Jean GOGUEL, après une lecture en commun du rapport n° 10 a relevé divers points sur lesquels il souhaiterait mieux comprendre ou connaître la position de la commission.


Les aspects sociaux et sociétaux du projet CIGEO

Alors que dans son rapport n°2 de juin 2008 et, plus sommairement, dans le n°7 de juin 2013, la CNE recommandait à l'ANDRA de porter attention à l'impact social de CIGEO, il n'en est plus fait mention dans les rapports suivants.
Au moment où une opposition structurée inquiète vivement les populations directement concernées, peut-être serait-il bon que la commission rappelle à l'ANDRA que sa mission est aussi de "réaliser une intégration économique et sociale afin de faire de CIGEO un projet cohérent et équilibré" (cf, rapport n°7 page 33).
Le Cercle Jean GOGUEL, créé précisément dans le but  d'aider à l'émergence d'une démocratie apaisée dans le voisinage de CIGEO, ne peut rester insensible à cette absence de  recommandations.
 

La Phase Industrielle Pilote de CIGEO

Telle qu'elle est évoquée dans le rapport, la Phase Industrielle Pilote ressemble plus à un avatar de la première étape de la construction de CIGEO, qu'à un démonstrateur, à l'échelle 1 et en situation, de la faisabilité du projet dans le respect des populations concernées.
Le Cercle estime que la Phase Industrielle dite "Pilote" échappe au principe de précaution inscrit dans la constitution. L'installation préalable d'un prototype industriel nous apparaît indispensable face aux questionnements techniques et sociétaux que, légitimement, les populations se posent.
 

Le calendrier de CIGEO

Certaines dates et durées laissent poindre une notion de flou et de travail encore inachevé très dérangeants pour un sujet de cette importance. L'utilisation des termes "échelle pertinente", "après un certain temps", "échéance à déterminer" renforcent cette impression.
Les échéances fixées dans le document montrent parfois une volonté de conclure à la hussarde les travaux engagés et apportent une notion de précipitation mal vécue par les membres du Cercle.
La notion de récupérabilité des colis, si importante à nos yeux, est malmenée dans ce rapport et ceci va à l'encontre des propos rassurants qui sont communiqués par ailleurs.
Plusieurs questions d'importance méritent plus de certitude en terme de sécurité.
 

Les notions d’incertitude et leur accumulation

L’existence de rapports d’évaluation soulevant des questions ou émettant des recommandations est plutôt rassurante, mais l’accumulation des incertitudes, avec un contexte économique et politique qui fluctuera n’est pas de nature à nous rassurer alors que nous sommes proches de la demande d'autorisation de création.